Réseau des ASL de la Loire

Forum d'échanges entre les acteurs des ateliers sociolinguistiques de la Loire
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Compte-rendu du 6 septembre 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marija



Messages : 9
Date d'inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Compte-rendu du 6 septembre 2013   Sam 9 Nov - 2:23

COMPTE RENDU 5° RENCONTRE ASL

6 septembre 2013

Moins de participants cette fois, la rencontre arrivait peut-être un peu trop tôt après les vacances.

Deux thèmes avaient été choisis en juin.

I – FORMATION, ACCUEIL ET INTÉGRATION DES BÉNÉVOLES  

La demande de subvention pour la formation a été rejetée : comment pouvons-nous en mettre une en place ?
Une dynamique territoriale pourrait être efficace mais peine à se mettre en place, on a déjà envisagé des mini-rencontres par territoires : peut-on les mettre en route sans subvention ?
Le forum peut également être un outil intéressant : il faut donc le faire vivre et l'alimenter. Pour y aller  :
- l'adresse est reseau-asl-loire.forumactif.org
- 1° connexion : accepter le règlement puis s'enregistrer (identifiant, adresse mail, mot de passe)
- 2° connexion : s'identifier.
Ensuite on a accès aux différentes rubriques : forum, réseau, échanges de pratiques, témoignages, bénévoles, financements, en vrac.
En cas de difficulté ou de problème technique, contacter Amandine
obisamandine@gmail.com

La formation demande beaucoup de temps aux bénévoles : au Babet une heure hebdomadaire d'analyse de la pratique (payée aux salariés), à ALPHA, la formation est incluse dans le temps de préparation (2h30 hebdomadaires) L'organisation d'une formation en interne des bénévoles par les salarié-e-s est peu envisageable car ils-elles  travaillent sur plusieurs lieux et manquent souvent de temps. On peut toujours aller voir ce qui se fait dans un autre ASL, dans la structure ou dans une autre.

Les bénévoles souhaitent la plupart du temps un cadre, un guide pour être le plus efficaces possible et éviter les erreurs. Certains ont eu le sentiment d'être « parachutés » dans un groupe sans savoir exactement quel était leur rôle. Les structures hébergeant les ASL sont différentes, les pratiques y sont donc différentes, et les rôles ne sont pas toujours les mêmes entre salariés et bénévoles.

Plusieurs questions doivent être posées lorsqu'on intègre un ASL : y a-t-il une stratégie générale pour les ASL dans la structure ? y a-t-il un référent dans la structure ? Plusieurs cas sont évoqués :

a) chaque bénévole travaille indépendamment dans son groupe et ignore ce qui se fait à côté  ce qui donne une impression de cloisonnement. L'animateur/trice référent doit expliquer au départ ce que l'on attend des bénévoles. Par ailleurs, il existe différents profils de bénévoles : certains viennent en appui du ou de la salarié-ée, d'autres veulent en faire plus. On peut proposer de passer dans les différents ASL et de choisir sa position. On peut aussi donner de l'autonomie pour que chacun-e puisse valoriser ses compétences (théâtre, écriture, relaxation, etc.)

b) les bénévoles gèrent leur groupe de façon autonome, ils s'impliquent sur toute l'année (ils s'engagent sur une charte), l'animatrice salariée n'a pas de groupe propre mais remplace en cas d'absence. Pour se former les bénévoles travaillent en binômes ; la salariée a constitué un guide, une progression, a créé des documents pour que les animateurs préparent de façon autonome afin de répondre aux demandes spécifiques de leur groupe.  La salariée passe dans les différents groupes ce qui permet des discussions fructueuses.

c) pas de différence observable entre salariés et bénévoles hormis l'animation du système : ils définissent ensemble les thèmes abordés (1/ période scolaire) et travaillent collectivement une demi-journée en fin de période. Il existe des passerelles vers les autres ateliers de la structure.
A ALPHA, la présence d'étudiants de master FLE est toujours intéressante. L'interaction permet un enrichissement mutuel et la consolidation de liens avec l'Université Jean Monnet.

Comment les ASL s'intègrent-t-ils dans la structure qui les héberge ? Là aussi les situations sont variables, l'intégration est plus ou moins forte et la frontière plus ou moins marquée.  Au centre social de Beaulieu, l'association Apprendre à voir (découverte des peintres et de leur œuvre) a installé son exposition qui a été proposée aux apprenants de français. La journée des animateurs permet de faire découvrir d'autres ateliers, mais les apprenants refusent parfois car ils veulent « travailler » ; on peut essayer de présenter cette activité comme une façon de faire plus de français mais on rencontre beaucoup de freins.
Dans un autre centre social, un repas partagé est organisé chaque mois, à date fixe et réunit les salariés et les participants des différents ateliers, cela permet de créer des liens. L'immersion est nécessaire pour apprendre et fixer la langue, l'intervention de bénévoles est efficace car elle permet de tisser des liens qui débordent le cadre de l'ASL .
Sur Le Chambon Feugerolles, la participation au concours d'Arts Plastiques de la ville a créé une dynamique, l'exposition a libéré la parole et permis l'échange de savoirs. La participation à la Fête du Pain a été également une initiative bénéfique.
A noter : la Ligue contre le Cancer a du matériel adapté aux participants des ASL.
En miroir à ce qui précède, une interrogation émerge : invite-t-on des animateurs ou des représentants d'autres ateliers à venir dans les ASL ? Oui, quelques fois, par exemple les gens de la médiathèque, ou pour une démonstration de massage.

Comment les bénévoles arrivent-ils jusqu'à la structure ? Plusieurs chemins existent :
- avis de recherche affiché dans la structure
- bouche à oreille, réseau
- article de presse
- site internet de la structure

Comment s'intègrent-t-ils dans la structure ? Parfois, après l'avoir reçu-e et lui avoir expliqué le fonctionnement de la structure, le/la bénévole assiste à différents ASL. On peut lui proposer de travailler en binôme. Le/la salarié-e peut préparer un fil conducteur pour l'année, il peut y avoir un programme par thèmes. Dans d'autres cas, la préparation est commune mais chaque bénévole a un rôle bien défini ; cela implique beaucoup de communication. Ailleurs, on pratique la co-préparation et la co-animation.

Les bénévoles ont plus de légitimité que les salariés car ce sont eux qui font vivre et avancer le projet. Ils peuvent être : formateur, coordonnateur, apprenant ou soutien du projet (à mettre au féminin évidemment !...)


Comment accueille-t-on les apprenants ? Il peut y avoir un entretien individuel, cela peut permettre de faire émerger des besoins. Il est important en période de formation car il donne des pistes de travail (qu'est-ce qui est facile ? difficile en français ? par exemple). Au bout d'un certain temps, on peut aussi intégrer les apprenants à l'équipe  d'encadrement.
Faire un bilan en fin d'année n'est pas indispensable, mais cela permet d'avoir un retour et d'envisager des améliorations, des aménagements.

Rubrique cinéma ou « le film muet, ça me parle ! » dixit Annick
On reparle du film réalisé par les CEMEA Je veux apprendre la France et de la journée mondiale de l'alphabétisation (c'est le 8 septembre, donc cette année, c'est râpé!!!). Le cinéma est un bon support pour des activités langagières. Amandine Obis aimerait y emmener les apprenants des centres où elle travaille. Elle va contacter la cinémathèque pour établir une programmation de 5 films. On pourrait peut-être se joindre à eux pour une ou des séances communes et, après avoir exploité le film en ASL, se retrouver pour commenter et évaluer l'expérience.
Il existe aussi une série de courts-métrages Mosaïque d'en France, tournés et diffusés par la région Rhône-Alpes sur le thème du vivre ensemble. Si l'on est intéressé, voir l'antenne de la Région, place Jean Jaurès à St Étienne.



II – LES DEMANDES DE SUBVENTIONS
Nous avons différentes possibilités car les ASL touchent différents domaines en plus du linguistique.
Auprès du Conseil Général de la Loire, quelqu'un a demandé une subvention d'initiative locale pour l'insertion professionnelle. Sur le site aslweb qui correspond au réseau Île de France des ASDL, on trouve un module de pré-emploi.
CUCS (Contrat Urbain Cohésion Sociale)
PDIPI (Plan Départemental d'Intégration de la Population Immigrée) : appel à projet au niveau de l’État.
FDVA (Fonds pour le Développement de le Vie Associative)
Au niveau de la Région : Démocratie Participative
Monter un dossier de subvention représente une grosse dépense d'énergie mais cela permet aussi de discuter dans une structure, de clarifier un projet.
Le bénévolat, c'est de la démocratie participative, l'éducation civique, c'est de la démocratie participative.

Il faut contacter Saint Étienne Métropole pour savoir quelle instance finance quoi, il faut arriver à trouver les personnes qui savent ce que demandent les financeurs et qui peuvent aider à monter un dossier et dans les demandes, il faut valoriser le bénévolat : donner son équivalent en salaire.
On peut également contacter les fondations (de France, d'entreprise de l'Economie Sociale et Solidaire, etc.).
Au Chambon Feugerolles, 3 financeurs : Mairie, CAF, Conseil Général, pas de demande spécifique pour les ASL mais valorisation du temps de travail de la salariée et du bénévolat et mise en évidence de la participation d'autres financeurs.
De plus en plus, on demande une part d'autofinancement : est-ce possible ? Si oui, comment ? On peut peut-être valoriser les talents des apprenants, leurs compétences, et en même temps cela profiterait à l'apprentissage linguistique.

Sixième rencontre le:
vendredi 15 novembre 2013
Centre Social de Montferré
6, boulevard Salvador Allende
de 8h30 à 13h

- 8h30 – 9h : accueil
- échanges de pratiques
- pause : 15 mn
- fonctionnement du réseau
- 13h : repas partagé possible

Rédigé par Patricia, relu et amendé par Amandine et Stéphanie.


Dernière édition par marija le Sam 9 Nov - 2:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marija



Messages : 9
Date d'inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Compte-rendu du 6 septembre 2013   Sam 9 Nov - 2:33

message de Mireille ROGERS (envoyé par mail) :

Bonjour,
J’ai lu attentivement le CR de cette dernière rencontre et remercie ceux qui l’ont rédigé.

Deux remarques :
- Cinémathèque
Il me semble important que les films choisis ouvrent des champs, des perspectives, des mondes ; le « vivre ensemble » et les valeurs qui s’y attachent ne peut être porté uniquement par les migrants. Je me souviens de la programmation « alpha » du France, présentant trois films maghrébins ! Bref il paraît important de ne pas focaliser sur ce type de film, d’autant que le choix est immense. Que souhaite-t-on faire exactement, quelles questions, quel apprentissage de la culture française ou d’autres cultures, quel divertissement, etc. et partant quels films. Ou proposer un choix important et varié et que ça fasse discussion au sein des groupes ?

- Financements
Pour ce qui concerne les financements, si deux centres sociaux a minima souhaitent mettre en place une formation pour salariés et bénévoles, elle peut être prise en charge dans le cadre des Actions Collectives (AC) par l’OPCA des CS qui est Uniformation. Il faut se rapprocher de la Fédé pour voir ça (j’ai déjà un AC à faire pour une formation concernant plusieurs centres).

A plus tard,

Mireille Rogers
LE BABET -Centre Social-St Etienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte-rendu du 6 septembre 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMPTE RENDU PROCES DU MARDI 18 JUIN 2013
» [8 septembre 2013] XTREM vtt normandie
» Compte-rendu du marathon de New-York 2013
» Compte rendu sortie 1er Mai 2012 Alsace
» Compte-Rendu CCS 2010 Yvelines-Eure et loir 10-12 septembre!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau des ASL de la Loire :: Le réseau ASL Loire :: Les comptes-rendus-
Sauter vers: